Connexion

Récupérer mon mot de passe

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Qu'écoutez-vous en ce moment?
par Kourziya Aujourd'hui à 10:06

» J'ai envie de dire
par Peacez Hier à 23:21

» Témoignage d'un marocain homosexuel (vidéo)
par unknxwn Jeu 21 Sep 2017 - 7:55

» Image / Vidéo du jour
par Kahina Mer 20 Sep 2017 - 10:45

» Accueil Livres Leila Slimani, prix Goncourt 2016, publie "Sexe et mensonges : La vie sexuelle au Maroc"
par Kahina Mer 20 Sep 2017 - 10:37

» Mali : Chasse aux homosexuels
par lacrymosa Sam 16 Sep 2017 - 7:31

» L'homosexualité est contre-nature ?
par lacrymosa Sam 16 Sep 2017 - 6:45

» Je suis nouvelle!
par lacrymosa Sam 16 Sep 2017 - 6:35

» Envie de quoi?
par Primrose Ven 15 Sep 2017 - 9:59

Les posteurs les plus actifs du mois
Peacez
 
Kahina
 
Primrose
 
Kourziya
 
Enigme
 
lacrymosa
 
Abysse
 
martial_fr
 
Duchess
 
Orange Bleue
 

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 9 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 9 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 157 le Dim 16 Mar 2014 - 0:28
Statistiques
Nous avons 961 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Lindouch

Nos membres ont posté un total de 32781 messages dans 1301 sujets
Partenaires

créer un forum




Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par Kourziya le Dim 26 Juin 2016 - 9:16

Rappel du premier message :


Au Maroc, une pétition et un sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public


LIBERTÉS INDIVIDUELLES - L’article 222 du code pénal marocain, qui criminalise la rupture du jeûne dans les espaces publics pendant le ramadan, continue de provoquer la colère des militants pour les droits de l’Homme. Suite à l’arrestation de plusieurs personnes au Maroc qui ont bu, mangé ou fumé en plein journée depuis le début du mois, des militants organisent un sit-in, samedi 24 juin à 21 heures devant le parlement à Rabat.

”L’article 222 ainsi que les autres articles criminalisant des faits relevant des libertés individuelles n’ont plus aucun sens dans le Maroc d’aujourd’hui et de demain”, écrit le collectif organisant le sit-in. L’article polémique du code pénal est entré en vigueur en 1963 et a “été essentiellement rédigé par des magistrats français restés au Maroc après l’indépendance”, nous expliquait récemment la juriste Michèle Zirari, qui a côtoyé quelques magistrats qui ont rédigé ce texte de loi.

Une pétition a également été mise en ligne par le collectif Akalyat, qui agit essentiellement sur les réseaux sociaux. Le mouvement, qui milite pour le droits des minorités religieuses et sexuelles, appelle à ”abolir l’article 222 du code pénal ainsi que l’ensemble des articles touchant aux libertés individuelles des citoyens” et à ”arrêter immédiatement de persécuter les personnes qui n’observent pas le jeûne pendant le ramadan”. Plus de 500 personnes ont signé la pétition sur Avaaz.

Des arrestations à la pelle

Si les différents collectifs militants pour les droits de l’Homme manifestent leur colère, c’est que les arrestations pour motif de rupture du jeûne se sont multipliées pendant le mois du ramadan.

À Rabat, au moins trois personnes ont été interpellées depuis le début du mois pour avoir mangé ou fumé une cigarette en public, selon le Mouvement alternatif pour les libertés individuelles (M.A.L.I). A Zagora, deux jeunes hommes ont été condamnés à de la prison avec sursis pour avoir bu de l’eau sous une chaleur dépassant les 40 degrés.

C’est sans compter plusieurs cas d’agressions dont ont été victimes certaines personnes qui avait mangé ou fumé en public. A Marrakech par exemple, un homme a été roué de coups et sérieusement blessé au visage après avoir fumé une cigarette dans une salle de jeux.

Un article sans fondement religieux?

Plusieurs mouvements, dont le M.A.L.I et l’association Bayt Al-Hikma, appellent à amender le code pénal afin d’en éliminer les articles liberticides, dont celui qui criminalise la rupture du jeûne. A ceux-ci se joignent également certains penseurs ou spécialistes de la religion.

Ahmed Raissouni, l’ancien chef du Mouvement de l’unicité et de la réforme (MUR), bras idéologique du parti de la Justice et du développement (PJD), a déclaré lors d’une conférence au Qatar que le jeûne relève davantage de la liberté de conscience de chaque individu et ne doit en aucun cas faire l’objet d’une enquête policière ou d’une condamnation en justice.

Certains tiennent à rappeler qu’aucun texte coranique ou relevant du hadith n’appelle à emprisonner les personnes n’observant pas le jeûne. Dans une vidéo publiée sur Youtube, une internaute a expliqué, textes religieux à l’appui, pourquoi poursuivre en justice les personnes qui ne jeûnent pas ou les dénoncer aux autorités est contraire à l’esprit même de l’islam.


m.huffpost.com/mg/entry/10597716?1466542204
avatar
Kourziya
Passionné
Passionné

Masculin
Age : 23
Ville : dans ma montagne
Inscrit le : 14/03/2016
Nombre des messages : 314

Revenir en haut Aller en bas


Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par bodiam le Mar 28 Juin 2016 - 22:53

OneHellOfARide a écrit:
Je juge tes positions, et tu n'as aucune crédibilité qd plus loin tu dis que les gens ne savant de quoi ils parent qu'il sont occidentalisés, ou je ne sais quel autre ramassis de positions convenues, et de crispations identitaires désespérées face à la réalité.
 


Tu n'as pas à juger mes positions, je ne vois pas pourquoi mon avis vaudrais moins que le tien. Perdre de crédibilité c'est ce que tu fais quand tu viens m'insulter plutôt que répondre aux arguments que j'ai avancé. Mais j'imagine que tu en a pas, et c'est justement pour ça que je dis qu'il y a des gens qui ne font que rapporter ce qu'ils ont entendu ou lu ailleurs comme si c'était la vérité absolu alors qu'ils sont incapables de réfléchir par eux mêmes. J'imagine que tu as un cerveau donc la prochaine fois essaye de l'utiliser avant de dire des bêtises.

OneHellOfARide a écrit:Les choses sont faites pour évoluer, et il est triste encore une fois d'infantiliser les marocains, comme s'ils étaient incapables de réfléchir par eux-meme.

Tu sais ce que le terme "infantiliser" veut dire ?

OneHellOfARide a écrit:Analogie douteuse, donc la clarté m'échappe...mais qui est somme toute classique: pour expédier un débat, on va aux extrêmes, et on commence à parler pudeur, et zoophilie, et pédophilie, et je ne sais quoi d'autre. Non, la pudeur est quelque chose qui doit relever un minumum d'un caractère sexuel (je veux bien que voir de la nourriture qu'on ne peut pas manger sucite l'appétit, mais y a des limites...)

C'est toi qui parle de zoophilie et pédophilie, donc si tu compare les deux c'est que tu dois avoir un problème.

OneHellOfARide a écrit: Parceque le premier cas est universellement reconnu comme un acte d'impudeur, et le second comme la chose la plus anodine du monde.

Pourquoi il s'agit d'un acte d'impudeur vu qu'ils s'agit de deux personnes consentantes qui veulent avoir des relations entre elles.
avatar
bodiam
Motivé
Motivé

Masculin
Age : 23
Ville : Casablanca
Inscrit le : 31/01/2014
Nombre des messages : 238

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par bodiam le Mar 28 Juin 2016 - 22:56

Kourziya a écrit:Il n'existe évidemment pas de convention ratifiée ou approuvée par le Maroc qui souligne "le droit de chaque individu à boire de l'eau en public" ou qui stipule que "manger devant des personnes qui observent le jeûne du Ramadan est autorisé".

Voilà donc toutes les conventions que tu as invoqué ne peuvent pas s'appliquer, vu qu'elle parlent de liberté de conscience et cette liberté n'implique en aucun cas le droit de manger dans la rue le matin pendant le mois de ramadan.

avatar
bodiam
Motivé
Motivé

Masculin
Age : 23
Ville : Casablanca
Inscrit le : 31/01/2014
Nombre des messages : 238

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par Elementis le Mer 29 Juin 2016 - 1:26

bodiam a écrit:
Il faut changer de pays ou prendre ses vacances pendant cette période alors. Mais il y a des règles à respecter et ceux qui ne les respectent pas méritent d'être sanctionnés.

Le but du sit-in est justement de marquer le désaccord avec ces règles et la nécessité de les changer parce que ce sont des règles injustes et insensées.

Dans un pays démocratique, l'espace public appartient à tout le monde, il faut donc que les règles s'adaptent aux différences de croyance (entre autres) de chacun pour créer le socle commun le plus large possible. C'est comme ça qu'on peut satisfaire un maximum de personnes et garantir un certain ordre social.

Maintenant si pour toi l'ordre de la société marocaine se résume au fait que la majorité musulmane doit imposer les règles de l'islam aux minorités qui croient autre chose, que la majorité doit décider des droits et des libertés de la minorité, alors cette société est tyrannique/malade.


avatar
Elementis
Motivé
Motivé

Masculin
Age : 19
Ville : Casablanca
Inscrit le : 14/12/2013
Nombre des messages : 107

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par bodiam le Mer 29 Juin 2016 - 2:28

Elementis a écrit:
bodiam a écrit:
Il faut changer de pays ou prendre ses vacances pendant cette période alors. Mais il y a des règles à respecter et ceux qui ne les respectent pas méritent d'être sanctionnés.

Le but du sit-in est justement de marquer le désaccord avec ces règles et la nécessité de les changer parce que ce sont des règles injustes et insensées.

Dans un pays démocratique, l'espace public appartient à tout le monde, il faut donc que les règles s'adaptent aux différences de croyance (entre autres) de chacun pour créer le socle commun le plus large possible. C'est comme ça qu'on peut satisfaire un maximum de personnes et garantir un certain ordre social.

Maintenant si pour toi l'ordre de la société marocaine se résume au fait que la majorité musulmane doit imposer les règles de l'islam aux minorités qui croient autre chose, que la majorité doit décider des droits et des libertés de la minorité, alors cette société est tyrannique/malade.



Alors en fait on appelle ça la démocratie et c'est ce que les gens qui font ce sit in réclament également ...

Après moi je ne suis pas contre un sit in mais contre les gens qui ne respectent pas la loi et qui jeunent en public.
avatar
bodiam
Motivé
Motivé

Masculin
Age : 23
Ville : Casablanca
Inscrit le : 31/01/2014
Nombre des messages : 238

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par OneHellOfARide le Mer 29 Juin 2016 - 4:24

bodiam a écrit:


Tu n'as pas à juger mes positions, je ne vois pas pourquoi mon avis vaudrais moins que le tien. Perdre de crédibilité c'est ce que tu fais quand tu viens m'insulter plutôt que répondre aux arguments que j'ai avancé. Mais j'imagine que tu en a pas, et c'est justement pour ça que je dis qu'il y a des gens qui ne font que rapporter ce qu'ils ont entendu ou lu ailleurs comme si c'était la vérité absolu alors qu'ils sont incapables de réfléchir par eux mêmes. J'imagine que tu as un cerveau donc la prochaine fois essaye de l'utiliser avant de dire des bêtises. 

Hahaha, le seul argument que tu avances c'est: le Maroc est un pays musulman, c'est comme ça, et le fait  que déjeuner en public pdt ramadan soit un crime,n'a pas à évoluer. Qui répété ce que les autres ont entendu là? Quel effort de réflexion personnelle as-tu fait par rapport à l'ordre préétabli depuis des générations?
Par ailleurs je ne t'ai pas insulté, mais tes positions. J’espère que tu apprécies la nuance, car sinon il n'y aurait pas de débat.

bodiam a écrit:Tu sais ce que le terme "infantiliser" veut dire ?  

Oui, en l’occurrence ici: refuser aux marocains le droit de réfléchir par eux-même, d’être leur propre personne, d'être tentés et d'eux-même se retenir s'il n'est pas approprié qu'ils assouvissent cette tentation, comme des enfants dont on sait qu'il ne pourront pas exercer assez de volonté personnelel pour se contrôler. Cette attitude est d'autant plus problématique quand c'est la femme qui doit veiller à ne pas suciter le désir, sexuel cette fois, chez l'homme.

bodiam a écrit:C'est toi qui parle de zoophilie et pédophilie, donc si tu compare les deux c'est que tu dois avoir un problème.

J'en parle car se sont souvent les mêmes analogies extrêmes auxquelles recourent ceux qui voient la moindre différence comme la porte ouvertes aux dérives les plus horribles. Par ailleurs, les deux me semblent comparable en tant que pratiques sexuelles immondes qui dépendent uniquement de la volonté de l’initiateur.

bodiam a écrit:
Pourquoi il s'agit d'un acte d'impudeur vu qu'ils s'agit de deux personnes consentantes qui veulent avoir des relations entre elles.

Pudeur. Définition: Disposition à éprouver de la gêne devant ce qui peut blesser la décence, devant l'évocation de choses très personnelles et, en particulier, l'évocation de choses sexuelles.

Le consentement ici n'est pas celui de ceux qui couchent ensemble,mais celui de ceux qui sont confrontés à la scène.[/quote]
avatar
OneHellOfARide
Habitué
Habitué

Masculin
Age : 22
Ville : Neverland
Inscrit le : 18/05/2015
Nombre des messages : 63

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par bodiam le Mer 29 Juin 2016 - 5:47

[quote="OneHellOfARide"]
bodiam a écrit:

Par ailleurs je ne t'ai pas insulté, mais tes positions. J’espère que tu apprécies la nuance, car sinon il n'y aurait pas de débat.


Et bien il n'y aura pas de débat si tu ne peux pas t'empêcher de sortir des insultes ...

bodiam a écrit:Oui, en l’occurrence ici: refuser aux marocains le droit de réfléchir par eux-même, d’être leur propre personne, d'être tentés et d'eux-même se retenir s'il n'est pas approprié qu'ils assouvissent cette tentation, comme des enfants dont on sait qu'il ne pourront pas exercer assez de volonté personnelel pour se contrôler. Cette attitude est d'autant plus problématique quand c'est la femme qui doit veiller à ne pas suciter le désir, sexuel cette fois, chez l'homme.
 

Ben non "infantiliser" signifie traiter comme un enfant, or ça n'est pas le cas ici.
Mais bien sure que tout un chacun peut être tenté et c'est le devoir de la société d'empêcher la tentation, nous ne sommes que des hommes et nous ne pouvons pas être parfaits. Pourtant on doit tendre vers la perfection et c'est le rôle de la société d'aider à cela.

C'est le cas par exemple avec l'interdiction de la consommation de la drogue.

Et je ne vois pas en quoi ta remarque sur les femmes vient faire ici (mais j'imagine que tu ne fais que rapporter ce que tu as lu ou entendu ailleurs Very Happy )

bodiam a écrit: J'en parle car se sont souvent les mêmes analogies extrêmes auxquelles recourent ceux qui voient la moindre différence comme la porte ouvertes aux dérives les plus horribles. Par ailleurs, les deux me semblent comparable en tant que pratiques sexuelles immondes qui dépendent uniquement de la volonté de l’initiateur.

N'importe quoi ... c'est quoi le lien avec le fait de déjeuner en public ?

bodiam a écrit:
Le consentement ici n'est pas celui de ceux qui couchent ensemble,mais celui de ceux qui sont confrontés à la scène.

Tel est le cas des jeuneurs.

Et concernant la pudeur c'est vrai que le terme exact serait plutôt celui de la décence. Puis ce qui est indécent dans un pays peut ne pas l'être ailleurs. Donc je vois mal pourquoi une minorité veut imposer sa loi à la majorité.
avatar
bodiam
Motivé
Motivé

Masculin
Age : 23
Ville : Casablanca
Inscrit le : 31/01/2014
Nombre des messages : 238

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par Kourziya le Mer 29 Juin 2016 - 5:54

Norjd a écrit:la premiere des choses est , ta façon de lire ou d interpreter les textes juridiques est enfantine
Secondo tu nous demande de fumer dans des endroits ou on a pas le droit de fumer sous pretexte de " je suis libre je fais ce que je veux "
Tu n as pas le droits de manger ou de fumer ou de dire des mots vulgaire dans la rue car tu ne laisse pas les gens pratiquer leur religions en paix
La troisieme des choses tu nous demande a nous sous pretexte toujours des droit de l homme de boire en conduisant
T es sois un gamin sois un malade mental qui ne fait pas le ramadan a cause des tes medicament ...oblige , donc pour etres clair cette fois le fait de manger en public pendant le ramadan sans raison heurte et affecte les gens mais en plus tu sali l image du maroc et de la religion

Je crois que tu commences à voir flou dans toute cette affaire-là tellement la haine de l'autre te monte à la tête. Ces textes juridiques sont tellement clairs qu'il ne peut y avoir d'autres interprétations possibles, à moins d'être de mauvaise foi. Et la contradiction de la loi au Maroc est frappante.

Personne ne t'a demandé de bien vouloir fumer ou proférer des insultes dans la rue, et encore moins de ne pas jeûner le Ramadan. Ce qu'on te demande en revanche, à toi, à tes semblables et à l’État marocain, c'est de laisser faire ceux qui souhaitent ne pas jeûner en public quelle que soit leur raison (car oui, chacun a bien une raison qui le pousse à ne pas vouloir ou pouvoir jeûner).

Pour ce qui est de la petite nature d'un bon nombre de jeûneurs, ils n'ont qu'à pas jeûner s'ils subissent le jeûne plus qu'ils ne le vivent comme un acte d'adoration. Serait-il nécessaire de te rappeler que le jeûne du Ramadan est également considéré par l'islam comme étant un examen où le jeûneur musulman est censé éviter toute colère et tout acte répréhensible par la loi musulmane ? Ceux qui se sentent provoqués par un mec qui prend son déjeuner sur un banc pratiquent, en réalité, mal la religion qu'ils croient défendre.

Norjd a écrit:je suis aller en france pour te repondre
La FEMME n as pas le droits de mettre le ni9ab dans la rue et on lui cole une ammande apres . On est pas libre de faire ce qu on veux ?
On est libre de faire ce qu on veux , mais on ne dois pas heurter et teroriser ou rabaisser ou dire a des gens voir au peuple  que leur dieu n exsiste , respecte les au moins...
Garde ton sale carrectre et ton ignonrance pour toi et laisse les gens faire ce qu ils veulent

Tu montres que tu as un sens altéré de la réalité car ici tu cherches à comparer l'incomparable. Si une femme ne porte pas de burqa, elle peut toujours porter autre chose. Par contre, si un individu ne boit pas ou ne mange pas à sa faim, il peut mourir. La France que tu tiens tant à évoquer dans ce débat ne contraint pas ses citoyens à se priver de boisson et de nourriture, à ma connaissance !
Je t'invite, moi aussi, à rester correct et à garder ton vocabulaire mal approprié pour toi.

bodiam a écrit:
Voilà donc toutes les conventions que tu as invoqué ne peuvent pas s'appliquer, vu qu'elle parlent de liberté de conscience et cette liberté n'implique en aucun cas le droit de manger dans la rue le matin pendant le mois de ramadan.


Tu décides de ne lire que ce que tu veux. Il est également question de liberté de religion et à la liberté de la manifester (un non-musulman n'a pas à se plier à l'article 222). Le but pour nous n'est pas de voir ce qui est applicable (c'est-à-dire tout ce que le Maroc a approuvé) et ce qui ne l'est pas, mais de le faire appliquer.

OneHellOfARide a écrit:
Pudeur. Définition: Disposition à éprouver de la gêne devant ce qui peut blesser la décence, devant l'évocation de choses très personnelles et, en particulier, l'évocation de choses sexuelles.

Le consentement ici n'est pas celui de ceux qui couchent ensemble,mais celui de ceux qui sont confrontés à la scène.


Ahah, j'allais faire la même remarquer hier thumb up
avatar
Kourziya
Passionné
Passionné

Masculin
Age : 23
Ville : dans ma montagne
Inscrit le : 14/03/2016
Nombre des messages : 314

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par OneHellOfARide le Mer 29 Juin 2016 - 6:36

bodiam a écrit:
Et bien il n'y aura pas de débat si tu ne peux pas t'empêcher de sortir des insultes ...

Mais de quelles insultes parles-tu? Insulter= proférer des paroles portant atteinte à la dignité d'une personne. T'ai-je jamais traité, toi, d'un quelconque nom inaproprié?

bodiam a écrit:Ben non "infantiliser" signifie traiter comme un enfant, or ça n'est pas le cas ici.
Ah bah si, il n'y a que nous pour vouloir "protéger les gens des tentations", en les privant ainsi de tout exercice de libre arbitre. Un adulte fait le choix de suivre ses convictions en dépit de ses désirs. Seul un enfant a besoin qu'on lui impose la voie conforme aux convictions qu'on veut voir en lui.

bodiam a écrit:Mais bien sure que tout un chacun peut être tenté et c'est le devoir de la société d'empêcher la tentation
Ah non non, le devoir de la société c'est de permettre à tout un chacun d'exercer son droit d'accéder au bonheur tant que cela n'empiète pas sur celui des autres.
Dans un système totalitaire, tu aurais raison.

bodiam a écrit:C'est le cas par exemple avec l'interdiction de la consommation de la drogue.  

Non, la drogue est scientifiquement nocive. Manger, non.

bodiam a écrit:mais j'imagine que tu ne fais que rapporter ce que tu as lu ou entendu ailleurs  Very Happy )
Oh il est content de lui, c'est super! Parce que toi tu invente, crée de nulle part tes opinions, idées, argument (pour ce qu'il y en a...)? Mes idées ne sont pas héritées d'un seule pseudo identité, mais sont le résultat de la confrontation de plusieurs argumentaires peu importe que ceux qui les défendent viennent de l'occident ou de l'orient. La raison n'a pas de nationalité.

bodiam a écrit: N'importe quoi ... c'est quoi le lien avec le fait de déjeuner en public ?

Et c'est quoi le lien entre déjeuner en publique, et avoir des relations sexuelles devant tout le monde? Justement, pas de lien! C'est pour ça que j'ai poussé sur ta lancée à sortir des analogies extrêmes et insensées. Content que tu vois ça maintenant.

bodiam a écrit:
c'est vrai que le terme exact serait plutôt celui de la décence.
Puis ce qui est indécent dans un pays peut ne pas l'être ailleurs. Donc je vois mal pourquoi une minorité veut imposer sa loi à la majorité.
C'est ça la différence entre un peuple qui comprend la démocratie, et un peuple qui ne la comprend pas encore. La démocratie n'a pas vocation a faire que les plus nombreux fassent ce qu'il veuillent, et que la minorité subisse. Si la majorité est stupide, est-il judicieux qu'elle fasse ce qu'elle veut et mène le pays dans le mur? Une vrai démocratie garantie une vie décente et les mêmes opportunités d'accéder au bonheur quelque soit la taille du groupe auquel on appartient. Un état démocratique protège même les minorités.
Il me semble ici que la minorité veut simplement corriger un excès des pouvoirs de l'état, celui d'intervenir même dans les choix privés des gens. Elle veut faire réfléchir: à quoi bon l'hypocrisie?Pourquoi cacher la réalité? Pourquoi ne laisse-t-on pas le choix aux gens de faire ce qu'ils veulent puisqu'ils ne blessent personne?

Finalement, la minorité veut faire évoluer les choses, et ton argument c'est que les choses sont ce qu'elles sont. Mais tout état de fait est temporaire.
avatar
OneHellOfARide
Habitué
Habitué

Masculin
Age : 22
Ville : Neverland
Inscrit le : 18/05/2015
Nombre des messages : 63

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par bodiam le Mer 29 Juin 2016 - 8:14

.


Dernière édition par bodiam le Mer 29 Juin 2016 - 8:19, édité 1 fois
avatar
bodiam
Motivé
Motivé

Masculin
Age : 23
Ville : Casablanca
Inscrit le : 31/01/2014
Nombre des messages : 238

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par bodiam le Mer 29 Juin 2016 - 8:17


OneHellOfARide a écrit:Ah bah si, il n'y a que nous pour vouloir "protéger les gens des tentations", en les privant ainsi de tout exercice de libre arbitre. Un adulte fait le choix de suivre ses convictions en dépit de ses désirs. Seul un enfant a besoin qu'on lui impose la voie conforme aux convictions qu'on veut voir en lui.

Il ne s'agit pas de protéger les gens de la tentation, mais de leur montrer la bonne voie à suivre. Les gens n'ont pas à exercer leur libre arbitre quand ils sont sur la place privée car il y a des règles à appliquer et leur violation entraîne des conséquences. Et seul un adulte peut justement s'y astreindre.

OneHellOfARide a écrit:Ah non non, le devoir de la société c'est de permettre à tout un chacun d'exercer son droit d'accéder au bonheur tant que cela n'empiète pas sur celui des autres.
Dans un système totalitaire, tu aurais raison.

Pourtant le bonheur ne concerne pas la place publique, c'est une affaire personnelle. Si une personne a besoin de manger en public pour être heureuse c'est qu'elle ne sera jamais heureuse quoi qu'elle fasse.

Dans un système totalitaire les gens n'auraient pas le droit de manger chez eux.

OneHellOfARide a écrit:Non, la drogue est scientifiquement nocive. Manger, non.

C'est pas en fonction de la nocivité qu'on interdit quelque chose mais par rapport à l'atteinte qu'elle a sur la société. Manger en public porte atteinte à la société et c'est normal de sanctionner un tel comportement déviant.

OneHellOfARide a écrit:Oh il est content de lui, c'est super! Parce que toi tu invente, crée de nulle part tes opinions, idées, argument (pour ce qu'il y en a...)? Mes idées ne sont pas héritées d'un seule pseudo identité, mais sont le résultat de la confrontation de plusieurs argumentaires peu importe que ceux qui les défendent viennent de l'occident ou de l'orient. La raison n'a pas de nationalité.

Voilà j'avais bien raison Wink

OneHellOfARide a écrit: Et c'est quoi le lien entre déjeuner en publique, et avoir des relations sexuelles devant tout le monde? Justement, pas de lien! C'est pour ça que j'ai poussé sur ta lancée à sortir des analogies extrêmes et insensées. Content que tu vois ça maintenant.

Mais bien sure que les deux sont comparables, il s'agit d'atteintes contre la société dans les deux cas et contre l'ordre social. Les gens n'ont pas besoin de voir ce genre de choses.

OneHellOfARide a écrit:
C'est ça la différence entre un peuple qui comprend la démocratie, et un peuple qui ne la comprend pas encore. La démocratie n'a pas vocation a faire que les plus nombreux fassent ce qu'il veuillent, et que la minorité subisse. Si la majorité est stupide, est-il judicieux qu'elle fasse ce qu'elle veut et mène le pays dans le mur? Une vrai démocratie garantie une vie décente et les mêmes opportunités d'accéder au bonheur quelque soit la taille du groupe auquel on appartient. Un état démocratique protège même les minorités.
Il me semble ici que la minorité veut simplement corriger un excès des pouvoirs de l'état, celui d'intervenir même dans les choix privés des gens. Elle veut faire réfléchir: à quoi bon l'hypocrisie?Pourquoi cacher la réalité? Pourquoi ne laisse-t-on pas le choix aux gens de faire ce qu'ils veulent puisqu'ils ne blessent personne?

Finalement, la minorité veut faire évoluer les choses, et ton argument c'est que les choses sont ce qu'elles sont. Mais tout état de fait est temporaire.

Alors la démocratie ne signifie pas qu'une minorité qui veut à tout prix faire comme l'occident, impose sa volonté à la majorité. Par ce que à la base de telles sanctions ont pour but de protéger les déjeuners de se faire lyncher en public. Et je pense que la meilleure vérité est celle qui émane du peuple, donc si le peuple pense qu'on doit sanctionner ces individus c'est qu'il faut le faire. [/quote]

PS: je me cite moi même alors que je veux te citer et ça me saoule ><
avatar
bodiam
Motivé
Motivé

Masculin
Age : 23
Ville : Casablanca
Inscrit le : 31/01/2014
Nombre des messages : 238

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par OneHellOfARide le Mer 29 Juin 2016 - 8:40

bodiam a écrit:
Il ne s'agit pas de protéger les gens de la tentation, mais de leur montrer la bonne voie à suivre. Les gens n'ont pas à exercer leur libre arbitre quand ils sont sur la place privée car il y a des règles à appliquer et leur violation entraîne des conséquences.

Montrer la bonne voie à suivre = infantiliser les gens. Qui es tu pour savoir ce qu'est la bonne voie? Existe-t-il seulement une bonne voie? Pourquoi tant de simplisme?


bodiam a écrit: Pourtant le bonheur ne concerne pas la place publique, c'est une affaire personnelle.
Ah non très cher, si la place publique établissait comme règle de jeter une pierre au visage de chaque personne que tu rencontrais, je te garantis que le bonheur des gens serait impacté. Je ne dis pas que l'état doit rendre les gens heureux, mais il doit leur permettre de se rendre heureux eux-même, du mieux possible (cf utilitarisme)

bodiam a écrit:Manger en public porte atteinte à la société et c'est normal de sanctionner un tel comportement déviant.
La seule déviance est de voir le mal en un acte si anodin. Et encore une fois, quelle prétention de juger de ce qui porte atteinte à la société ou pas, ce qui est déviant ou pas.

bodiam a écrit:Voilà j'avais bien raison Wink

Tu es libre de croire ce qui te fait plaisir Wink

bodiam a écrit:Alors la démocratie ne signifie pas qu'une minorité qui veut à tout prix faire comme l'occident, impose sa volonté à la majorité.
Encore une fois, tu refuses de voir les gens comme des adultes qui pensent tout seuls. Ouuuh le méchant occident qui s'invite chez nous, qui influence de pauvres gens incapables de penser par eux même...

bodiam a écrit:Et je pense que la meilleure vérité est celle qui émane du peuple, donc si le peuple pense qu'on doit sanctionner ces individus c'est qu'il faut le faire.
Et si le peuple te dis de sauter, tu sautes?

bodiam a écrit:PS: je me cite moi même alors que je veux te citer et ça me saoule ><
:giggle: bye

Pour ma part, je n'ai pas de temps à perdre et j'ai dis ce que j'avais à dire, raisonnablement. Après, ta position semble arrêtée, et c'est une position triste à mon avis, une position qui refuse de reconnaître aux minorités le droit de s'exprimer, ou d'exister par elle-même.  

Je quitte sur ce dernier paragraphe les codes du politiquement correct pour dire ce que je pense après ces quelques échanges. J’espère que tu ne vis pas trop de décalages entre cette apparente intolérance assumée et interiorisée, et ce que tu es, si tu es ici, une minorité. Est-ce le fait de voir les gens s'assumer, agir, se montrer qui te dérange réellement? Je ne sais pas. J'espere que tu ne prendras pas mal le fait que j'ait exprimée cette pensée.

A+.
avatar
OneHellOfARide
Habitué
Habitué

Masculin
Age : 22
Ville : Neverland
Inscrit le : 18/05/2015
Nombre des messages : 63

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par Kourziya le Mer 29 Juin 2016 - 10:56

Je trouve aussi qu'avec des personnes qui, semble-t-il, ne sont pas ouvertes aux autres idées, il me paraît impossible d'avoir un échange intéressant et constructif. Le plus judicieux serait donc de faire en sorte que les idées de chacun des deux "camps" soient formulées pour que les esprits lucides, à qui il arriverait de lire les arguments des uns et des autres ici ou ailleurs, se fassent leur propre idée du sujet et participent à leur tour à prêcher pour leur paroisse (en notre faveur, je l'espère bien), car il arrive un moment où il devient impossible d'accepter qu'une situation installée depuis longtemps ne soit plus sujette au dialogue et à la remise en question.
avatar
Kourziya
Passionné
Passionné

Masculin
Age : 23
Ville : dans ma montagne
Inscrit le : 14/03/2016
Nombre des messages : 314

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par Norjd le Mer 29 Juin 2016 - 15:16

Mais pourquoi tu parle d islam ?
Tu essaye de creer une secte , on deja vu des gens qui aimeraient interdire l appelle a allah " al adane " comme quoi cela les reveillent en pleine nuit ...
Mais c est quoi cette secte ? Pourquoi on repond a des gamin de 22 ans comme toi ?
Tu dis je compare l incomparable , quand je te dis qu une femme se fait humilier par ce qu elle porte des habilles , tu me dis oui elle peut survivre a 1000 € alors laisse moi te repondre , tu es plus concerner des habilles que par la nouriture , car t aime bien t habiller en petite fille pleureuse , avoue le pleureuse
Tu es dans un pays musulman , on a defendu un territoire avec le coran et la croyance des homme .Pas avec une pleureuse qui fait des crise derriere son ecran


Dernière édition par Norjd le Mer 29 Juin 2016 - 16:15, édité 1 fois

Norjd
Habitué
Habitué

Masculin
Age : 118
Ville : Mohammedia
Inscrit le : 27/05/2015
Nombre des messages : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par Norjd le Mer 29 Juin 2016 - 16:04

Sit ins , mais pourquoi ?
Pour interdire tout vehicule polluant de circuler en ville pendant une journée et ainsi mieux respirer
Pour parler de la cause lgbt et mieux integrer les gens gays dans la societer
Pour manifester contre les mafias et chasser les arnaqueurs .
Tu es entrain  d essayer de sois creer une secte sois tu nous fais la crise de l adolescente qui pleur ... gamine...
C est un mois sacrer ramadan si tu ne comprend pas c est comme booda pour les boodhiste donc un musulman en plus de jeuner il doit se rattraper donc du fait d inviter et d INCITER les gens a faire pareil voire meme de convertir une personne car c est un devoir
Donc le policier ma petite fille dans la rue croit bien faire et il fait bien d empecher les gens de manger au lieu de cultiver quelque chose de mieux
Maintenant d utiliser le site comme couverture pour tes intentions malveillantes a vouloir dire que ca sert a rien de jeuner "regarder moi dieu ne m as pas foudroyer " , sa sert a rien les gens ici sont des musulmans et des marocains et meme si d autre ne le sont pas , ils respectent les croyances des autres

Norjd
Habitué
Habitué

Masculin
Age : 118
Ville : Mohammedia
Inscrit le : 27/05/2015
Nombre des messages : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par Norjd le Mer 29 Juin 2016 - 16:28

 
ATTENTION

L image de kouziya represente une mariée JUIVE de tanger  
Donc c est tout a fait normal qui s attaque a l islam et vous veut du mal
Rechercher l image de son avatar sur google c est une mariée juive de tanger exposer a l ouvre a paris
Donc voila pourquoi il ignorait mes message et attaque ceux qui essaye de dire on dois jeuner c est un juif mdr

Norjd
Habitué
Habitué

Masculin
Age : 118
Ville : Mohammedia
Inscrit le : 27/05/2015
Nombre des messages : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par OneHellOfARide le Mer 29 Juin 2016 - 17:08

Norjd a écrit:  
ATTENTION

L image de kouziya represente une mariée JUIVE de tanger  
Donc c est tout a fait normal qui s attaque a l islam et vous veut du mal
Rechercher l image de son avatar sur google c est une mariée juive de tanger exposer a l ouvre a paris
Donc voila pourquoi il ignorait mes message et attaque ceux qui essaye de dire on dois jeuner c est un juif mdr

Wow. Le débat ne pouvait-l pas rester un minimum civilisé? Et alors s'il est juif (ton raisonnement n'étant pas dénué de raccourcis non justifiés)? Il a pas droit à son propre avis? Il est moins marocain que toi? Depuis quand c'es normal d'être aussi intolérant? Je rappelle que juif ne veut pas dire sioniste...
Lol tu parles même de sectes! Arrêtez de vous décrédibiliser en invoquant des extremes qui n'ont absolument rien avoir avec le débat!!!

Et là pour le coup, on en arrive vraiment aux insultes. Pathétique.

Norjd a écrit: sa sert a rien les gens ici sont des musulmans et des marocains et même si d autre ne le sont pas , ils respectent les croyances des autres
Et pourquoi la majorité ne respecte-t-elle pas les croyances des minorités? Ici, le débat n'est pas contre l'islam, mais revendique implicitement effectivement que tout le monde puisse ne pas y adhérer, ou ne pas y adhérer de la même manière.
avatar
OneHellOfARide
Habitué
Habitué

Masculin
Age : 22
Ville : Neverland
Inscrit le : 18/05/2015
Nombre des messages : 63

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par Norjd le Mer 29 Juin 2016 - 18:12

il est bien juif ?
Et pas la peine de me cité
Tu sais ne m adresse meme pas la parole
Tu dit non a l islam et au ramadan et au jeune et oui au juif
Ne me parle plus ne me cite plus qu on soit clair

Norjd
Habitué
Habitué

Masculin
Age : 118
Ville : Mohammedia
Inscrit le : 27/05/2015
Nombre des messages : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par Norjd le Mer 29 Juin 2016 - 18:27

Il a une religions pourquoi il ne critique pas
Pourquoi il critique notre pays ?
Sont but n est pas de critiquer reveillez vous
Pourquoi il parle pas des nombres infinis d enfant innoscent mort en palestine ?



قُلْ يَا أَيُّهَا الْكَافِرُونَ

لَا أَعْبُدُ مَا تَعْبُدُونَ

وَلَا أَنتُمْ عَابِدُونَ مَا أَعْبُدُ

وَلَا أَنَا عَابِدٌ مَّا عَبَدتُّمْ

وَلَا أَنتُمْ عَابِدُونَ مَا أَعْبُدُ

لَكُمْ دِينُكُمْ وَلِيَ دِينِ


Norjd
Habitué
Habitué

Masculin
Age : 118
Ville : Mohammedia
Inscrit le : 27/05/2015
Nombre des messages : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par Kourziya le Mer 29 Juin 2016 - 19:50

Pour ta gouverne, non, je ne suis pas juif. Ton jugement hâtif est bien la preuve que tu ne fais pas la part des choses ! Ahah.. Et dire que nous te prenions au sérieux tout ce temps là !
avatar
Kourziya
Passionné
Passionné

Masculin
Age : 23
Ville : dans ma montagne
Inscrit le : 14/03/2016
Nombre des messages : 314

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par Abysse le Jeu 30 Juin 2016 - 0:39

On est tous gay ici, on ira tous en enfer juifs chrétiens et musulmans, donc arrêtez de vous prendre et nous prendre la tête avec des débats inutiles sur les religions, y'a tellement de choses déprimantes tristes et horribles qu'on entend et voit tous les jours, désolée mais ne pourrissez pas ce forum aussi, continuez en mp. Merci

Abysse
Motivé
Motivé

Féminin
Age : 29
Ville : Casablanca
Inscrit le : 23/09/2015
Nombre des messages : 130

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par Coffee le Jeu 30 Juin 2016 - 8:03

Abysse a écrit:On est tous gay ici, on ira tous en enfer juifs chrétiens et musulmans, donc arrêtez de vous prendre et nous prendre la tête avec des débats inutiles sur les religions, y'a tellement de choses déprimantes tristes et horribles qu'on entend et voit tous les jours, désolée mais ne pourrissez pas ce forum aussi, continuez en mp. Merci


Merci beaucoup d'avoir dire ceci , c'est ce que je pense aussi.
Personnellement je me suis inscrit sur ce forum pour me libérer mon anxiété quotidienne et non pas pour assister à des débats qui me dépriment encore plus , certes c'est leurs discussions , ils font ce qu'ils veulent , mais parler de choses joyeuses , de tout et de rien vaut mieux que ces discussions.Débattons sur quelque chose de plus sympathique j'ai envie de dire..
avatar
Coffee
Motivé
Motivé

Masculin
Age : 19
Ville : Agadir-Marrakech
Inscrit le : 13/04/2016
Nombre des messages : 128

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par lacrymosa le Jeu 30 Juin 2016 - 22:14

On ne peut pas comparer la France avec le Maroc. L'un est enraciné dans la culture occidentale, tandis que l'autre berce dans la culture arabo-musulmane (je dis berce, car les racines du royaume marocain sont multiples, malgré une prédominence aujourd'hui de la culture arabe).

Dans quelles limites les lois, la société marocaines peuvent encadrer le comportement des individus ? C'est peut-être là la question.

Pour ma part, je crois qu'il faut regarder les choses en amont. L'Islam est une religion d'État, le roi lui-même est considéré comme le guide spirituel du pays. Cela place le Coran comme un référentiel ultime qui DOIT guider les marocains.

La seule issu pour les opposants à ce délit est SOIT de remettre en question l'interprétation marocaine du Coran SOIT remettre en question L'Islam en tant que religion d'État.


Je suis français. Étant homosexuel et ayant des origines marocaines, je m'intéresse à la cause des homosexuels marocains. N'hésitez pas à m'envoyer un message en privé pour toutes questions relatives à la France.
avatar
lacrymosa
Motivé
Motivé

Masculin
Age : 27
Ville : Strasbourg
Inscrit le : 15/01/2016
Nombre des messages : 190

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par bodiam le Ven 1 Juil 2016 - 1:19

OneHellOfARide a écrit:
Montrer la bonne voie à suivre = infantiliser les gens. Qui es tu pour savoir ce qu'est la bonne voie? Existe-t-il seulement une bonne voie? Pourquoi tant de simplisme?


Si l'on suit ton raisonnement il ne devrait plus y avoir aucune règle car elle infantiliserait les gens, et donc les gens devraient faire ce qu'ils veulent. Or c'est une vision totalement utopique ...

OneHellOfARide a écrit: Ah non très cher, si la place publique établissait comme règle de jeter une pierre au visage de chaque personne que tu rencontrais, je te garantis que le bonheur des gens serait impacté. Je ne dis pas que l'état doit rendre les gens heureux, mais il doit leur permettre de se rendre heureux eux-même, du mieux possible (cf utilitarisme)

Et donc le fait d'interdire aux gens de manger devant tout le monde le matin pendant le mois de ramadan va les rendre malheureux ? Tu ne pense pas qu'il y a des choses bien plus importantes peut être ?
Il faudrait peut être que tu réfléchisse avant de balancer des conneries comme ça ...

OneHellOfARide a écrit:La seule déviance est de voir le mal en un acte si anodin. Et encore une fois, quelle prétention de juger de ce qui porte atteinte à la société ou pas, ce qui est déviant ou pas.

C'est la société qui juge ce qui lui porte atteinte et c'est elle qui détermine les comportements déviants de la norme sociale.

C'est juste pas possible de sortir des conneries pareilles ...

OneHellOfARide a écrit: Encore une fois, tu refuses de voir les gens comme des adultes qui pensent tout seuls. Ouuuh le méchant occident qui s'invite chez nous, qui influence de pauvres gens incapables de penser par eux même...

Hahaa tu ne réponds pas sur le fond, c'est pas à la minorité d'imposer sa loi à la majorité.
Et oui l'occident influence des gens incapables de réfléchir par eux même c'est un fait.

OneHellOfARide a écrit: Et si le peuple te dis de sauter, tu sautes?

Bien sure si tu ne le fais pas le peuple va te contraindre à sauter  Very Happy

OneHellOfARide a écrit: Pour ma part, je n'ai pas de temps à perdre et j'ai dis ce que j'avais à dire, raisonnablement. Après, ta position semble arrêtée, et c'est une position triste à mon avis, une position qui refuse de reconnaître aux minorités le droit de s'exprimer, ou d'exister par elle-même.  

Si tu n'as pas de temps à perdre je ne vois pas ce que tu fais là ....  Rolling Eyes
Et ça c'est ton avis je ne refuse pas de reconnaître de droits aux gens , mais ils doivent respecter les lois et la société dans laquelle ils vivent, sinon ils n'ont qu'à aller vivre ailleurs.

OneHellOfARide a écrit: Je quitte sur ce dernier paragraphe les codes du politiquement correct pour dire ce que je pense après ces quelques échanges. J’espère que tu ne vis pas trop de décalages entre cette apparente intolérance assumée et interiorisée, et ce que tu es, si tu es ici, une minorité. Est-ce le fait de voir les gens s'assumer, agir, se montrer qui te dérange réellement? Je ne sais pas. J'espere que tu ne prendras pas mal le fait que j'ait exprimée cette pensée.
Evil or Very Mad
Déjà je t'emmerde. Et ce que je trouve vraiment incroyable c'est que tu te trouves toujours obligé de me juger, comme si tu me connaissais, comme si tu savais ce que je vivais, à quoi je pensais ... Des gens comme toi, ça me donne envie de vomir.
Franchement la prochaine fois ferme la avant de dire des conneries pareil.
avatar
bodiam
Motivé
Motivé

Masculin
Age : 23
Ville : Casablanca
Inscrit le : 31/01/2014
Nombre des messages : 238

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par Love'sChills le Ven 1 Juil 2016 - 6:08

http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/anmalpes.htm

:giggle:
avatar
Love'sChills
Accro
Accro

Masculin
Age : 24
Ville : Casablanca/Rabat
Inscrit le : 08/12/2013
Nombre des messages : 833

http://myjadesuit.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sit-in pour abolir la criminalisation de la rupture du jeûne en public

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum