Connexion

Récupérer mon mot de passe

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Qu'écoutez-vous en ce moment?
par MademoisL Dim 23 Sep 2018 - 6:13

» - IMPORTANT -
par Zemmour03 Ven 21 Sep 2018 - 8:20

» Alerte aux pervers !
par Zemmour03 Ven 21 Sep 2018 - 8:12

» Discord Server
par Yorkie Mer 19 Sep 2018 - 9:23

» J'ai envie de dire
par ilyasiuss.rbati Mer 19 Sep 2018 - 8:28

» Mariage de convenance en France
par Samiaparis Sam 15 Sep 2018 - 8:19

» mariage de convenance
par Sarah Sam 15 Sep 2018 - 5:32

» Mariage arrangé
par Sarah Sam 15 Sep 2018 - 5:06

» mariage de convenance
par Sarah Sam 15 Sep 2018 - 5:00

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 12 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 10 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Primrose, Yorkie

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 157 le Dim 16 Mar 2014 - 0:28
Statistiques
Nous avons 1082 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est bioujda

Nos membres ont posté un total de 34150 messages dans 1444 sujets
Partenaires

créer un forum




"Ceux qui ne savent rien en savent toujours autant que ceux qui n'en savent pas plus qu'eux" Dac

Aller en bas

"Ceux qui ne savent rien en savent toujours autant que ceux qui n'en savent pas plus qu'eux" Dac

Message par Thewanderer le Jeu 30 Aoû 2018 - 6:43

Ce matin, arrivées à l'entrée, les gens se bousculaient et avaient vraiment l'air d'être pressés...mais non pas elle ...elle restait là...figée à sa place à chercher mes yeux...
Elle avança vers moi tranquillement ...la tête baissée...
Arrivée à ma hauteur...elle leva la tête...j'aperçus ainsi ses yeux rouges et brillants...une grosse larme coulait sur sa joue...elle l'essuya avec sa manche...peut être qu'elle se sentait faible...mais moi je me sentais surtout conne...
Je la regardais...d'un regard presque troublé...
Je la pris dans mes bras...ses larmes coulaient sur mon épaule...
Au bout d'un moment, elle s'écarta pour parler...mais quand elle ouvrit la bouche...elle eut du mal à parler distinctement tant elle était émue et nerveuse...
Elle articula un premier mot...continua...enchaînant une phrase, puis deux...
Elle me touchait à tel point que je ne comprenais plus rien...
Sa tristesse et sa confusion me rappelaient tellement les miennes... je savais ce qu'elle ressentait mais la voir si frêle...si perdue...me dévasta et m'arracha des pleurs nerveux...incompréhensibles...
Quant à elle...ses yeux étaient déjà rouges et plongés dans de grosses larmes... ses larmes continuaient de perler sur ses joues, sur son visage si pâle pour s'arrêter, parfois, sur le coin de ses lèvres.
Ah..Qu'est ce qu'elle a pu être belle ce matin avant l'heure du départ...quand l'étincelle s'est faufilée dans ses entrailles...s'est posée sur son visage et s'est glissée sur ses paroles...
J'aimais entendre ses rires si hystériques autour de notre café matinal et de notre cendrier coloré toujours tout plein,  mais j'ai moins aimé la voir pleurer ce matin, peut-être parce que je savais que j'en étais la raison...oui...j'ai aimé plus lorsque son corps s'est recroquevillé contre moi et que l'intérieur ne voulait plus suivre l'extérieur.....j'ai aimé lorsque elle est redevenue celle que j'ai toujours connue...la fille que j'ai connue toute ma vie...et j'ai aimé encore plus ressentir ses doutes...ses maux...ses délires...sans qu'elle sente le moindre besoin de les cacher..
J'ai aimé parce qu'elle a voulu un jour...elle a rêvé...elle m'avait même fabriqué un avion en papier...tout devait fonctionner...elle avait même eu le temps de me le colorier en bleu ciel...mais il y avait un nuage de trop et un cœur en moins...peut être qu'on étaient fatiguées par l'écho qui se meurt...sur l'océan qui s'endort...
A droite...à gauche...je n'ai vu... que la lueur dans les regards et le parfum de la mer en retard...le sourire des yeux et l'amour dans les larmes...tout s'est écrasé contre un sol bien dur...je me suis avachie sur un banc et j'ai regardé l'avion s'éloigner...le monde se torchait avec toutes ses certitudes...mais elle le sait...je n'y pouvais plus rien...le destin avait tranché..
J'ai avalé encore ...le temps...l'inconnu...un pur hasard qui s'agrippe à mon jean mais je ne le vois pas...et d'ailleurs...elle non plus...
Désormais, j'avancerais silencieusement dans les ruelles de cette ville...cette ville qui nous a si bien connue..


«Il n'y a d'homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé, qui a changé vingt fois la forme de sa pensée et de sa vie.»
Lamartine
avatar
Thewanderer
Occasionnel
Occasionnel

Féminin
Age : 30
Ville : Le monde
Inscrit le : 18/08/2016
Nombre des messages : 28

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum