Connexion

Récupérer mon mot de passe

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Envie de quoi?
par AmirImar Aujourd'hui à 9:27

» Dûr, dûr d'être LGBT au Maroc
par AmirImar Aujourd'hui à 9:25

» Gay cherche lesbienne
par Graaleur Aujourd'hui à 6:35

» Se Travestir et Lesbiennes
par Abysse Aujourd'hui à 6:04

» J'ai envie de dire
par Abysse Aujourd'hui à 6:02

» Comment faites-vous?
par Abysse Aujourd'hui à 5:59

» GROUPE WTSP
par Orchi Aujourd'hui à 4:48

» Cherche des amis gay
par Adam_Gaga Hier à 11:45

» Sex toys maroc?
par AmirImar Mar 22 Mai 2018 - 10:48

Les posteurs les plus actifs du mois
Orchi
 
libertin
 
Adam_Gaga
 
martial_fr
 
Primrose
 
Abdelk
 
Abysse
 
simo
 
mehdi490
 
AmirImar
 

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 157 le Dim 16 Mar 2014 - 0:28
Statistiques
Nous avons 1009 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est AmirImar

Nos membres ont posté un total de 33467 messages dans 1367 sujets
Partenaires

créer un forum




Telquel : L’homosexualité au Maroc devient-elle moins tabou ?

Aller en bas

Telquel : L’homosexualité au Maroc devient-elle moins tabou ?

Message par Titanide le Ven 16 Mai 2014 - 9:57

Et si l’homosexualité pouvait être débattue? Une responsable au CNDH répond à la polémique soulevée par une députée PJD qui fustige la «normalisation» avec l’homosexualité par la nécessité d’un débat national sur la question.

«La polémique sur la question des homosexuels reflète la mentalité de la société marocaine», répond Nazha Bernoussi, chargée de projet au CNDH (Conseil national des droits de l'Homme), quand on l’interpelle sur la sortie récente d’une députée du PJD. Amina Maâ Al Aynin a interpellé, mardi 13 mai, le ministre des affaires islamiques, Ahmed Taoufiq sur la question de l’homosexualité. Elle a fustigé «les discours sur l’homosexualité véhiculés par les ONG qui portent atteinte aux fondements religieux des Marocains».

Nazha Bernoussi précise que la question de l’homosexualité «n’est pas primordiale pour le CNDH». Ce qui importe pour le moment pour l’instance officielle chargée du respect des droits humains, c’est la «non- stigmatisation des HSH (hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes) infectés par le VIH », assure-t-elle.

Objectif : lutter contre le VIH chez les homosexuels

La responsable au sein du CNDH affiche ainsi sa distance par rapport à la polémique, mais ne botte pas en touche pour autant. «Il faut qu’il y ait un débat national pour trancher sur cette question», estime-t-elle.

Objectif : lutter contre le VIH chez les homosexuels

La responsable au sein du CNDH affiche ainsi sa distance par rapport à la polémique, mais ne botte pas en touche pour autant. «Il faut qu’il y ait un débat national pour trancher sur cette question», estime-t-elle.

Ce qui concentre les efforts du CNDH reste la non discrimination des minorités infectées par le VIH, objet de la campagne lancée conjointement par le ministère de la Santé et le Conseil national des droits humains. Le CNDH a pour mission de «concrétiser le respect des engagements internationaux pris par le Maroc en matière de droits de l’Homme et des libertés individuelles», rappelle-t-elle. Ces droits et libertés individuelles concernent aussi les HSH.

Pour donner corps à cela, Nazha Bernoussi explique qu’il faut «harmoniser nos lois avec les stratégies nationales de lutte contre la discrimination des minorités infectées par le VIH ».

1-Bon, l'article est d'une médiocrité absolue. Le journalisme au Maroc ne suit aucune déontologie, comment peut on écrire un article pareil  Shocked ... Un titre qui accroche avec un corps aussi maigre qu'un homme perdu dans le désert pendant des jours... On fait de la narration et on commercialise de la ****
2-Sur 33 millions de marocains, nous vendons 300.000 copies et on produit la presse sur 100 km: Casa/Rabat. Genre OUJDA le journal du MATIN par exemple d'aujourd'hui va être en kiosque LUNDI... Et on parle de débat NATIONAL  thinking 
3- Les médias doivent étre un vecteur pour la démocratie: démocratico-représentative. Rôle principale: permettre aux citoyens par l’information, la
compréhension des enjeux
, de mieux décider leurs représentants dans la cité (medium) entre le citoyen et un représentant politique. MALHEUREUSEMENT ce n'est que divertissement, c’est devenu un business, les médias de CHEZ NOUS ont d’abord comme vocation de conditionner les esprits et de divertir la société. L’info en soi n’est que du divertissement et n’a pas de finalité démocratique. Le flux d’infos nous maintient en consommateur plutôt qu’en usage
3- Théorie de la propagande, dans le sens où ce cirque là est VOULU, les médias remplissent un vide dans l’espace public et les infos sont conditionnées par les décideurs et c'est une Machine de propagande libérale
4- On est encore TRÈS TRÈS TRÈS loin mesdames et messieurs, d'évoquer la question d'homosexualité alors que le droit et même la notion de ce que veut dire un citoyen n'est pas encore méconnu.
5-J'AI LES BOULES  mad 
avatar
Titanide
Motivé
Motivé

Féminin
Age : 27
Ville : Rabat
Inscrit le : 25/04/2014
Nombre des messages : 269

Revenir en haut Aller en bas

Re: Telquel : L’homosexualité au Maroc devient-elle moins tabou ?

Message par Petit Biscuit le Mar 5 Aoû 2014 - 23:51

Ladies and Gentleman, I couldnt agree more *-*

http://telquel.ma/2014/08/05/bateau-homosexuels-marocains-defile-gay-pride-amsterdam_1412363



omg la chanson qu'on mettait quand ils défilaient
More love bb, LEUUUVE  

avatar
Petit Biscuit
Passionné
Passionné

Masculin
Age : 23
Ville : Toulouse
Inscrit le : 16/12/2013
Nombre des messages : 417

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum