Connexion

Récupérer mon mot de passe

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Image / Vidéo du jour
par Kahina Aujourd'hui à 10:45

» Accueil Livres Leila Slimani, prix Goncourt 2016, publie "Sexe et mensonges : La vie sexuelle au Maroc"
par Kahina Aujourd'hui à 10:37

» Qu'écoutez-vous en ce moment?
par Kahina Aujourd'hui à 9:24

» J'ai envie de dire
par Kahina Aujourd'hui à 9:21

» Mali : Chasse aux homosexuels
par lacrymosa Sam 16 Sep 2017 - 7:31

» Témoignage d'un marocain homosexuel (vidéo)
par lacrymosa Sam 16 Sep 2017 - 7:11

» L'homosexualité est contre-nature ?
par lacrymosa Sam 16 Sep 2017 - 6:45

» Je suis nouvelle!
par lacrymosa Sam 16 Sep 2017 - 6:35

» Envie de quoi?
par Primrose Ven 15 Sep 2017 - 9:59

Les posteurs les plus actifs du mois
Peacez
 
Kahina
 
Primrose
 
Kourziya
 
lacrymosa
 
Abysse
 
Enigme
 
Duchess
 
Orange Bleue
 
Lindouch
 

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 10 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 1 Invisible et 7 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Kahina, Norjd

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 157 le Dim 16 Mar 2014 - 0:28
Statistiques
Nous avons 961 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Lindouch

Nos membres ont posté un total de 32768 messages dans 1301 sujets
Partenaires

créer un forum




Le film "La Grande Safae" de Randa Maroufi sur les trans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le film "La Grande Safae" de Randa Maroufi sur les trans

Message par Invité le Sam 2 Aoû 2014 - 23:37

La Grande Safae

Le film peut se présenter comme un documentaire expérimental qui s’inspire librement d’un personnage, connu sous le nom de La Grande Safae, qui a réellement existé et qui a disparu dans les années 1980.
Travesti, il a passé une période de sa vie en tant qu’employé de maison dans ma famille, qui ignorait son identité sexuelle « réelle ».
De vrais témoins et des comédiens racontent des anecdotes et décrivent ce personnage énigmatique qui m’a fait longtemps fantasmer.
Trois comédiennes et un comédien incarnent le rôle de Safae et participent à l’esquisse de portrait de cette personne insaisissable.
En mêlant histoire vraie et procédé fictionnel, je pose la question de la mise en scène et de la véracité des faits tout en évoquant la perception du trouble de l’identité.


Randa Maroufi

Née en 1987 à Casablanca, Maroc.
Vit et travaille entre Tanger et Lille.
Source : http://www.lefresnoy.net/panorama16/#/aw/16/La%20Grande%20Safae


Par le projet de Safae Lkbira, je souhaiterai comprendre ce qui détermine une personne.

Edward W. Saïd rappelle que : « Nul aujourd’hui n’est seulement ceci ou cela, Indien, femme, Musulman, Américain, ces étiquettes ne sont que des points de départ1»

Comment à partir de notre comportement avec les autres nous devenons des êtres complexes entre ce que nous sommes et qui nous souhaiterions être. Quel rôle joue l’environnement familial, social et culturel dans la construction d’un individu ?

En pensant à Safae, j’ai commencé à me demander si l’origine de sa disparition n’était pas uniquement le fait d’un contexte social et culturel dans lequel elle se trouve : le refus d’autrui de son identité et le rejet d’une simple apparence.

Dans un contexte culturel marocain, plus précisément dans des lieux publics/privés où se séparent hommes et femmes : hammam, prière, fêtes de famille (dans le nord), ... tranchent l’appartenance de Safae à un genre. Cette dernière est amenée à vivre un double travestisme, et s’adapte au mode de vie « conventionnel ». L’espace interroge en premier lieu les conditions de ses transformations.

Les plans où on verra le personnage de Safae seront mis en scène avec une complexité, une ambiguïté mais aussi une vérité dans l’image. Une image qui visera à transformer la réalité banale en un univers énigmatique.

Le rôle de Safae sera incarné par différentes personnes vu il s’agit d’un personnage insaisissable qui se transforme à chaque fois que quelqu’un le raconte de façon différente.

Les plans larges, montrant un monde évoquant symboliquement l’intériorité du personnage de Safae. Ce dernier est filmé de loin, il n’y a pas de système champ / contrechamp en image mais plutôt en son dans la dernière séquence quand l’analyse du personnage de Safae est évoquée par la famille, ce qui donnerait des chances à l’un des personnages de nous convaincre; la teneur de leur conversation consiste à ne rien constater. Cette perte de repère, le manque de lisibilité/visibilité du film est l’ambiguïté de la question du transgenre. Elle demeure floue pour moi, pour les témoins, pour nos sociétés,…

Sans doute verra-t-on un « travestissement » généré dans le film, de Safae en passant par la patronne ainsi que son enfant, cela passe très discrètement. Ce choix remet en question ce qui peut définir un travesti, et la transformation implicite du corps.
Source : http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/la-grande-safae


Intervention de Latefa Ahrrare, évoquant le rôle de "troisième sexe" qu'elle joue dans le film :

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film "La Grande Safae" de Randa Maroufi sur les trans

Message par Admin le Dim 3 Aoû 2014 - 7:27

Merci pour le partage Apaw.

Admin
Administrateur
Administrateur

Féminin
Age : 29
Inscrit le : 01/12/2013
Nombre des messages : 423

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum